Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Une solution a été trouvée au blocage des transporteurs à la frontière entre le Sénégal et la République de Guinée, depuis plusieurs mois. La Douane sénégalaise permet aux transporteurs sénégalais de débarquer leurs marchandises dans le village de Kalifourou et d’attendre l’ouverture des frontières pour que leurs propriétaires guinéens viennent les récupérer. La révélation a été faite ce jeudi 8 avril 2021, par M. Mansour FAYE, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. «Les transporteurs sénégalais en transit sont autorisés à débarquer leurs marchandises ici à Kalifourou, avec l’autorisation de la Douane. Marchandises que les propriétaires guinéens viendront récupérer quand la frontière sera ouverte», a déclaré le ministre Mansour Faye non sans remercier la direction générale de la Douane.

En compagnie de ses proches collaborateurs, le ministre en charge des transports terrestres s’est rendu à  Kalifourou, à la frontière entre le Sénégal et la République de Guinée. C’est plus précisément dans la commune de Linkéring, une localité dans l'arrondissement de Bonconto, du département de Vélingara et de la région de Kolda. Sur place, il a transmis aux transporteurs et camionneurs, cette bonne nouvelle après plusieurs mois bloqués à la frontière suite à la fermeture de la frontière guinéenne.

Saliou Ngom, le chef de la gare routière de Kalifourou, a relaté le calvaire des transporteurs : «Depuis bientôt 1 an, il n’y a pas d’activités économiques dans ce village. Nous avons reçu ces transporteurs ici et ils ne pouvaient pas poursuivre leur chemin. Ils ont tout perdu, confrontés qu’ils sont à la maladie et aux privations. Les moteurs des véhicules sont bousillés, les pneus aussi. Certains ont décidé de passer par le Mali pour rallier la Guinée. La population locale est aussi impactée, parce que vivant des activités connexes liées au trafic routier entre le Sénégal et la Guinée.» Mais cette situation relève du passé. Une solution provisoire a été trouvée.

Le ministre des Infras­truc­tures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Man­sour Faye, a profité de son court séjour à Kalifourou pour visiter tous les services déconcentrés de l’Etat présents dans ce village frontalier à la Guinée. Les postes des douanes, des Eaux et forêts, de la police, du Service national d’hygiène et de la gendarmerie. Ils ont tous un défaut d’électricité et d’eau courante. Après la visite il a déclaré «je sais que le gouvernement a un programme d’électrification rurale pour 2 000 villages. Pour le désenclavement, nous verrons ce qu’il sera possible de faire en ce sens. Pour le reste, nous allons plaider pour la localité.»