Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le jeudi 7 janvier 2021, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye a pris par arrêté ministériel, des mesures visant à empêcher la propagation de la Covid-19 par le biais des moyens de transport public et privé. Cette décision fait suite aux décisions prises par le chef de l’Etat son excellence Macky Sall, d’instaurer l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu dans les régions de Dakar et de Thiès.

«Ainsi, dans les autobus urbains de 12 m exploités par la société Dakar Dem Dikk, un maximum de quatre-vingt (80) places, sur cent dix (110) places disponibles seront occupées par les voyageurs. Dans les minibus urbains exploités par l’Association de financement des trans- ports urbains de Dakar (Aftu), un maximum de quarante (40) places, non compris le personnel de bord, sur cinquante (50) places disponibles seront autorisées à l’exploitation. Concernant les autocars et minicars communément appelés Ndiaga Ndiaye et Cars rapides, les places debout sont interdites », a révélé Mansour Faye à l’occasion de la 3ième rencontre «gouvernement face à la presse».

Dans ledit arrêté, le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement rappelle, par ailleurs, que le «port correct du masque est obligatoire pour toutes les personnes à bord des véhicules de transport public et privé de voyage dès que leur nombre est supérieur à un». «En outre, les entrées et

sorties des gares urbaines de passagers se font dans le respect des mesures d’hygiène et de sécurité arrêtées par l’autorité sanitaire compétente», a-t-il précisé. «J’exhorte les passagers à respecter les mesures prises en relation avec les transporteurs et invite ces derniers à nettoyer et à désinfecter leur véhicule (à l’intérieur et à l’extérieur) au moins une fois par jour. Le personnel en service dans ces véhicules de transport doit porter des masques et détenir des produits désinfectants pour les mains afin de se protéger et de protéger les usagers», insiste le ministre en charge des Transports terrestres.

Mansour Faye a tenu à préciser qu’il n’est pas, à ce jour, décidé de l’interdiction du transport interurbain. «Aucun arrêté à l’heure où je vous parle, n’est pris dans ce sens. Par ailleurs, le moment venu, si possible, des mesures seront prises afin de stopper la propagation du virus à travers le territoire national», a-t-il fait savoir.