Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

 

Le général François Ndiaye et ses troupes se disent rassurés par le mode de gestion des fonds force Covid-19 mobilisés pour soutenir les acteurs du secteur du transport terrestre. Le porte-parole du jour du comité de suivi du Fonds Force Covid-19, M. Lamine Fall l’a fait savoir à l’issue de leur rencontre avec le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Le vice-président de la commission résilience macroéconomique du comité de suivi du Fonds Force Covid-19, a salué le travail effectué par le ministre Omar Youm et ses collaborateurs. «Nous partons rassurés parce que les goulots d’étranglement sont connus et certainement des mesures sont en train d’être prises pour arriver à trouver des solutions. A cet effet, nous pensons que si les réformes sont engagées, ces goulots d’étranglement seront définitivement résolus» a déclaré M. Fall.

M. Omar Youm, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a rappelé que «dans le fonds Force Covid-19 doté de 1000 milliards, le secteur des transports terrestres  avait bénéficié d’une enveloppe de 8 milliards 410 millions de F Cfa. Ce que nous avons essayé de répartir en tenant compte bien sûr de la diversité des acteurs dans le secteur, de la complexité et de la qualité de l’organisation du secteur. Sur ces 8 milliards  410 millions de F Cfa mobilisés, plus de 86% du fonds ont été déjà distribués».

D’après le ministre, le problème d’identification des acteurs du transport sur le segment de l’interurbain a empêché la mobilisation du fonds à 100%. «Nous sommes  en train de travailler avec les directeurs régionaux sous la supervision des gouverneurs pour pouvoir les identifier. Ce qui semble être fait à plus de 100% » ajoute-t-il. Par ailleurs, poursuit-il, à cette date tous les comités régionaux ont procédé à l’identification de tous les opérateurs. Mais, il reste maintenant à établir les critères pour déterminer les montants pour chaque opérateur.