Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le Ministre Omar Youm organise un atelier de partage avec les acteurs

 

Le jeudi 24 septembre 2020, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a organisé un atelier de partage sur les réformes initiées dans la nouvelle loi d’orientation et visant la modernisation des transports routiers. Tenue à l’hôtel King Fahd Palace pendant toute la journée, la rencontre a vu la participation de tous les acteurs du secteur.  

Selon le ministre «ces réformes ambitieuses visent essentiellement la transformation économique du secteur, la transformation sociale, mais aussi à assurer la transition écologique. Elles portent ainsi la marque d’une nouvelle gouvernance du secteur fondée sur une organisation plus adaptée».

Ces réformes en question sont inscrites dans la nouvelle loi d’orientation des transports terrestres adoptée le vendredi 26 Juin 2020 par l’Assemblée nationale. Ainsi, après une première consultation restreinte de certains acteurs des transports terrestres avant la rédaction du projet de loi, le ministre en charge des Transports a tenu à rencontrer l’ensemble des acteurs du secteur avant de prendre les décrets d’application.

L’atelier a permis à l’administration d’échanger avec les acteurs sur la création du Conseil national des transports routiers, les réformes des titres de transport, notamment les agréments et les licences avec les permis de conduire, la gouvernance de la sécurité routière, la sûreté des véhicules avec l’âge d’exploitation et les conditions d’importation des véhicules accidentés et les pneumatiques, les caractéristiques des véhicules de transport public de voyageurs…

D’autres questions comme le renouvellement et la modernisation du parc automobile, la création du Fonds de développement des transports, la modernisation et la gestion des gares routières, la réglementation sur les nouvelles conditions d’accès à la profession de transporteur, la lutte contre le transport illégal ont aussi été abordées. Pour Me Omar Youm, «l’atelier marque notre ambition de partager, de se concerter avec le secteur dans un esprit de responsabilité, d’ouverture, de transparence, parce qu’il n’y a absolument rien à cacher. Nous sommes dans une dynamique de réforme, la réforme, elle nécessite la mobilisation de tous les acteurs, de tous les bénéficiaires». Le document sera ensuite soumis au président de la République, Macky Sall, pour la signature des décrets d’application.