Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le mardi 16 février 2021, M. Mansour Faye, Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a procédé au lancement de l’exploitation de nouveaux autocars. Il s’agit de 200 minibus neufs de 12 places, de marque traveller, pour une activité interurbaine. Ces véhicules ont été acquis par la Mutuelle d’épargne et de crédit des transporteurs (Mectrans) financée par la Banque nationale pour le développement économique (BNDE). Cette initiative a bénéficié de l’accompagnement et de l’encadrement des services techniques du Ministère en charge des transports routiers notamment la Direction des Transports routiers et le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), pour un saut qualitatif vers la professionnalisation du secteur.

Le Ministre Mansour Faye estime que «ce projet participe à coup sûr, à la politique globale de rajeunissement du parc de transport public de personnes et de marchandises, à la lutte contre l’insécurité routière, le transport illégal (war gaindé), le transport irrégulier et le maraudage, par la mise à disposition des usagers de véhicules modernes, sûrs, confortables, respectueux des normes environnementales, et un mode d’exploitation efficient». M. Faye a, par ailleurs, félicité Mectrans pour «sa démarche inclusive et l’implication, tout le long du processus, des acteurs des transports qui sont les bénéficiaires finaux» ; mais aussi les transporteurs «pour leur esprit d’ouverture et pour leur engagement sans faille pour le rayonnement du sous-secteur».

Pour le bon déroulement de cette activité, il est prévu dans chaque région un GIE regroupant les transporteurs de l’interurbain. A l’intérieur de chaque gare routière, il y a un quai de départ dédié aux véhicules du projet.  Pour cette première phase les véhicules rouleront sur les axes : Dakar-Diourbel-Touba ; Dakar-St Louis ; Dakar-Karang ; et Dakar-Thiès. Il est aussi prévu : une mutualisation des remboursements à l’échelle du GIE ; une harmonisation des règles d’exploitations et des tarifs ; une contractualisation obligatoire les équipages (contrat de travail, conditions salariales) respectant la réglementation en la matière ; une prise en charge médicale à Transvie : chaque chauffeur et 2 membres de sa famille pris en charges.