Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, M. Mansour Faye a effectué, le jeudi 9 décembre 2021, une visite de chantier du grand pont de Foundiougne. Sur site, le ministre a constaté que 96% des travaux du Pont sont achevés.  100% des pieux, soit 79 au totale, sont réalisés et installés. De même que les 33 chevêtres. Il ne reste que la signalisation horizontales et verticale.

Ce qui a poussé le ministre a déclaré : «Nous osons espérer qu’avant la fin de l’année, vers le 20 décembre, cet ouvrage sera remis pour exploitation». M. FAYE s’est, par ailleurs, dit «heureux de constater que ce projet important» pour les populations de Foundiougne est devenu une réalité.

Les travaux de réalisation du pont à péage de Foundiougne ont été financés à hauteur de 40 milliards de francs CFA par Eximbank of China. Ce pont va servir de raccourci pour aller en Gambie et en Casamance. Il est long de 1300 mètres et enjambe le bras de mer, le Saloum. La durée des travaux est de 48 mois.

Face à la presse, le ministre en charge des infrastructures a déclaré : «Depuis plus de 60 ans, il y avait des projets de ce genre, mais qui n’ont jamais vu le jour. Aujourd’hui, c’est devenu une réalité avec le président de la République Macky Sall ».

Lors de sa visite de chantier, le ministre était accompagné de son collègue en charge des Sports et non moins maire de Fatick, M. Matar Bâ. Mansour Faye pense que «cette infrastructure, va jouer un rôle important dans le désenclavement mais aussi surtout dans le développement du potentiel touristique de la zone». Il a rappelé que ce pont à péage «est une demande sociale» des populations sénégalaises en particulier celles de la région Fatick. Il a indiqué que les tarifs du péage seront communiqués bientôt, précisant d’avance, que les coûts seront «marginaux, pas élevés». Désormais, avec ce grand pont à péage de Foundiougne, on peut aller en Casamance sans passer par Kaolack, et gagner des heures de trajet.