Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le Programme Spécial de Désenclavement (PSD), initié par son excellence Monsieur le Président de la République Macky SALL, a été lancé le jeudi 23 juin 2022 dans la région de Sédhiou. La cérémonie officielle a été présidée par M. Mansour FAYE, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, accompagné de M. Abdoulaye DIOP, maire de Sédhiou.

Prenant la parole devant les populations, le ministre a expliqué au que le PSD couvre toutes les régions du Sénégal et les zones à fortes potentialités économiques. Financé à hauteur de 400 milliards F CFA par l’État, avec le concours de la Grande Bretagne à travers UKEF et MUFG Bank, le PSD permet la réalisation de 2700 km de routes en milieu rural ou intercommunal, 150 km de voiries urbaines dans les grandes villes, 300 km de mise à niveau du réseau routier structurant qui supporte l’essentiel du trafic et des ouvrages d’art.

En parfaite cohérence avec la politique d’aménagement du territoire, le PSD va contribuer à la relance économique post Covid et à la politique de création d’emplois du programme «XËYU NDAW ÑI». En effet, les chantiers de ce Programme spécial vont mobiliser 60 entreprises sénégalaises, plus de 300 sous-traitants, et généreront plus de 50 000 emplois. Par son ampleur sans précédent au Sénégal, il va toucher directement deux sénégalais sur trois, soit près de 11 Millions de personnes.

Le ministre n’a pas manqué de rappeler que le PSD a pour objectif d’impulser une dynamique de croissance économique endogène, intégrée et soutenue à travers une démarche qui prend en compte le désenclavement des territoires, la connexion entre les zones de production et les marchés. A terme, la mise en œuvre du PSD permettra de relier plus de 80% de la population rurale à une route praticable, répondant ainsi à une forte demande des populations et des élus.

…de bitumage de la 2e phase de la boucle du Boudier

Le ministre Mansour FAYE a profité de sa présence dans le Pakao pour lancer les travaux de bitumage de la deuxième phase de la Boucle du Boudier. Après l’axe Sédhiou-Kamoya-Marsassoum, c’est au tour de Sédhiou-Bambali-Djiredji-Djibabouya-Marsassoum d’être bitumé.  Un axe long de 81 Km. Le ministre en charge des Infrastructures a confié que «le Président de la République a également engagé avec la République sœur de la Guinée-Bissau le Projet d’amélioration du corridor routier Bissau-Dakar. A cet effet, il est prévu, sur financement de la Banque Africaine de Développement, l’aménagement de la route Farim-Tanaff-Sandinieri sur un linéaire de 49,40 km de routes dont 23 km en Guinée-Bissau et 26,40 km au Sénégal». Le projet permettra également l’aménagement de 58,6 km de pistes et de 4,5 km de voiries avec éclairage public solaire à Goudomp, Tanaff et Badin au Sénégal ; la construction de 4 infrastructures marchandes ; 1 gare routière ; 10 forages ; 2000 ml de mur de clôture ; 8 salles de classes réhabilitées ; 1 poste de santé réhabilité ; un deuxième Bac pour la traversée du fleuve Casamance à Sandiniéri en attendant la construction du pont dont les études sont en cours.