Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Un retard a été noté par les populations dans la réalisation de la route du Dandé Maayo Nord. Face à cette situation, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour FAYE s’est rendu à Matam, le lundi 4 juillet 2022, pour rencontrer les autorités administratives, les maires et élus de la zone sur le sujet. Pendant plusieurs heures, les autorités de la localité se sont succédées au micro pour exprimer leurs inquiétudes quant à la réalisation du projet. Mais le ministre, les responsables de Ageroute et de Sinohydro (entreprise en charge des travaux du lot 1 de ce projet) les ont rassurées. En effet, ils ont promis de démarrer les travaux tout juste après l’hivernage. Mais auparavant, ils vont traiter les points critiques sur cet axe durant l’hivernage.

Le projet de construction de la route Dande Maayo Nord et de 7 ponts a été scindé en deux lots. Le Lot 1 concerne l’axe Nguidjilone-Matam sur une distance de 42 km. Les travaux du lot1 sont exécutés par l’entreprise Sinohydro, pour un montant de 13,2 milliards de F Cfa. Ce lot est financé par l’Etat du Sénégal et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Par contre le second lot concerne l’axe Orofondé-Nguidjilone sur une longueur de 62km, avec un montant estimatif de 18 milliards F CFa, financés par l’Etat du Sénégal et SFD. En plus de ces deux lots, il est prévu l’érection de 7 ponts. Les travaux seront exécutés par l’entreprise Matière, pour un montant estimatif de 30,1 milliards, financés par l’Etat du Sénégal et UK export Finance. Ces ponts concernent Agnam Ciwol long de 120,9 m ; Oréfondé long de 120,9 m ; Diowguel, 120,9 m ; Silla Djongto, 136,8 m ; Dondou , 136,8 m ;  Ndouloumadji Dembe, 161,2 m ;  Diamel, 102,6 m.

Cette vielle doléance des populations sera satisfaite suite aux instructions du président de la République Macky Sall. Ce projet va totalement désenclaver la zone du Dandé Maayo Nord, en facilitant l’accès aux zones de production agricole et minière, en favorisant les échanges et la coopération économiques avec les pays limitrophes. Mais aussi il va assurer un meilleur niveau de service du réseau routier existant pour faciliter l’accès aux capitales régionales et aux pays limitrophes ; améliorer les conditions de trafic et de sécurité des zones traversées ; développer les activités économiques notamment les exploitations agricoles minières et touristiques des zones concernées.