CONTRE LES EMBOUTEILAGES ET L’INSECURITE ROUTIERE: Macky SALL inaugure le BRT

CONTRE LES EMBOUTEILAGES ET L’INSECURITE ROUTIERE: Macky SALL inaugure le BRT

Après l’inauguration du Train express régional (TER) le 27 décembre 2021, le président de la République, son excellence Macky Sall a inauguré le dimanche 14 janvier 2024 le Bus Rapid Transit (BRT). Selon le Président Sall, «le BRT s'inscrit dans une stratégie de prise en charge globale du transport à Dakar et sa banlieue, par une mobilité organisée, régulière, sécurisée et confortable». En effet, une étude réalisée en 1998 et actualisée en 2022, montre que le Sénégal perd en moyenne 900 milliards de francs cfa par an, à cause de la pollution automobile, de la congestion et de l'insécurité routière. «Alors, plus nous attendons, plus nous perdons et plus nous dépenserons dans des solutions plus compliquées et plus coûteuses. Voilà pourquoi nous avons réalisé coup sur coup le TER et le BRT, en cohérence avec l’Axe II du Plan Sénégal Emergent» confie le président de la République.

Le président a rappelé lors de la cérémonie d’inauguration tenue à la Place de la Nation, que sur un linéaire de 18,3 km jalonné de 23 stations, à travers 14 Communes, le BRT réduira considérablement la durée du voyage entre Guédiawaye et Dakar. Avec les embouteillages et autres désagréments, ce trajet peut durer plus d’une heure trente minutes. Mais avec le BRT, il sera désormais de 45 minutes seulement. Le BRT pourra transporter jusqu’à 300 000 passagers par jour, en opérant, comme le TER, dans les meilleures conditions d’organisation, de régularité, de sécurité et de confort, avec climatisation et wifi à bord. Le Président rappelle aussi qu'une Compagnie spéciale de la Police sera déployée en permanence pour assurer la sécurité des bus, des infrastructures et des équipements, ainsi que la fluidité du trafic. Au total, 121 bus électriques, tous alimentés au solaire comme les 23 stations, composent la flotte du BRT, qui sera portée à 158 bus à terme. Une plateforme dotée d’une technologie de dernière génération assurera la gestion et le monitoring de l’ensemble du système.

Avec zéro pollution, le BRT évitera l’émission de 59 000 tonnes de gaz carbonique par an. Il génèrera 1000 emplois directs dont 35% au moins réservés aux femmes.

Le président de la République a inauguré le BRT en compagnie du ministre de Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, du directeur du Conseil exécutif des transports urbains durables (CETUD), Thierno Birahim Aw, du DG de l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE), et de plusieurs membres du gouvernement. Pour terminer, le Président a précisé que «la mise en service du Brus rapide transit se fera de façon progressive et sera probablement effective après le mois de février ».

CONTRE LES EMBOUTEILAGES ET L’INSECURITE ROUTIERE: Macky SALL inaugure le BRT

null